Les fouilles d’hier à aujourd’hui

LES FOUILLES DU PRINCE ALBERT IER

Portrait du Prince Albert Ier de Monaco

En 1883, le Prince Albert Ier poursuit les recherches initiées par son grand-père Florestan Ier aux grottes de Grimaldi (Balzi Rossi, Ligurie, Italie). La Barma Grande est partiellement fouillée mais dès 1895, plusieurs sites font l’objet de recherches plus organisées, notamment les grottes du Prince, des Enfants, du Cavillon et l’abri Lorenzi.

En 1900 et 1901, le Prince fait fouiller les dépôts importants qui subsistent à la grotte des Enfants (malgré les excavations antérieures, près de 8 m d’épaisseur de sédiments restent encore en place). La fouille méthodique dirigée par le chanoine Léonce de Villeneuve va porter ses fruits. Très vite une première sépulture est découverte au sommet du remplissage, c’est le squelette d’une femme de petite taille daté du Mésolithique. La poursuite de la fouille faite par décapages horizontaux successifs permet de relever la stratigraphie de l’ensemble des dépôts. Plusieurs mètres au-dessous de ce premier individu, deux nouvelles sépultures vont être mises en évidence: un sujet masculin de grande taille allongé sur le dos avec les bras repliés sur la poitrine et une sépulture double comprenant les corps d’une femme âgée et d’un adolescent. Ces découvertes faites en contexte stratigraphique bien précisé permettent de mettre un terme à la polémique concernant l’ancienneté des sépultures.

Le Prince Albert Ier était un fervent passionné de préhistoire. On le voit ici, le 23 juillet 1909, accompagné des abbés Henri Breuil et Hugo Obermaier, de Louis Tinayre et d’Hermilio Alcade del Rio, en visite sur les sites prestigieux des grottes ornées de la chaîne cantabrique en Espagne.

LES FOUILLES DE LEONCE DE VILLENEUVE

Le premier directeur du Musée d’Anthropologie Préhistorique nommé par le Prince fut le chanoine Léonce de Villeneuve.

Il dirigea des fouilles aux Balzi Rossi (Ligurie, Italie) puis aussi à Monaco (grotte de l’Observatoire, des Spélugues, Saint-Martin, des Bas-Moulins).

Le Chanoine Léonce de Villeneuve lors des fouilles à la grotte du Prince (Balzi Rossi, Ligurie, Italie)

LES FOUILLES DE LOUIS BARRAL

Louis Barral

M. Louis Barral

Entre 1940 et 1960, Louis Barral est conservateur du Musée d’Anthropologie Préhistorique de Monaco.

Maître d’oeuvre de l’aménagement des visites à la grotte de l’Observatoire (Jardin exotique), il présenta en parallèle, dès 1948 le projet du nouveau Musée d’Anthropologie préhistorique de Monaco. Construit à proximité du Jardin Exotique, l’institution devait répondre aux exigences de la muséographie moderne et de la recherche scientifique. Ainsi, l’entendait le Prince Rainier III, désirant continuer l’œuvre entreprise par son aïeul le Prince Albert 1er. En 1953, les travaux de construction débutèrent suivant les plans de l’architecte Louis Rué. L’installation et l’ouverture au public eurent lieu de 1958 à 1959. L’inauguration officielle se déroula le 20 novembre 1960.

Homme de terrain, Louis Barral entreprend un nombre important de chantier de fouilles à Monaco, en France et en Italie. Parmi ces sites, il faut mentionner la grotte Barriera (La Turbie), les grottes Repaire (Roquebrune-Cap-Martin), Rastel (Peillon) l’abri Pendimoun (Castellar), les grottes de Saint-Benoît et du Pertus II (région d’Annot, A. -H. -P.) et la grotte de la Madeleine (Villeneuve-les-Maguelonne, Hérault).

LES FOUILLES DE SUZANNE SIMONE

Venosa 1980 040

Mme Suzanne Simone

Suzanne Simone a été conservatrice du Musée d’Anthropologie Préhistorique de Monaco, de 1975 à 2003.

Elle a conduit plusieurs chantiers de fouilles à Monaco, en France et en Italie : la grotte du Prince (Ligurie, Italie), Aldène (Hérault), Venosa (Basilicate, Italie), Colombo (Ligurie, Italie), l’Observatoire (Monaco), l’Herm (Ariège).

LES FOUILLES AUJOURD’HUI (1916-2016)

E. Rossoni-Notter, O. Notter, P. Simon, S. Simone

http://www.monacochannel.mc/Chaines/Monaco-Info-Les-Reportages/Videos/Grotte-de-l-Observatoire-reprise-de-fouilles